Vous êtes président de l’association Agir pour un tourisme responsable (ATR), qui rassemble les professionnels du voyage engagés « dans un tourisme à visage humain » en France et partout dans le monde où vous êtes présents. Alors que l’on parle de tourisme durable, vert, éthique, solidaire, etc., c’est quoi, au juste, le tourisme responsable ? 

Vincent Fonvieille : C’est un engagement, à plusieurs niveaux : humain, social, environnemental et sociétal. Vis-à-vis de nos clients, c’est essentiellement un engagement de transparence, mais aussi d’information, de pédagogie. Vis-à-vis de nos partenaires dans les différentes destinations, en France et surtout à l’étranger, c’est essentiellement de créer des conditions de travail correctes, décentes, bien meilleures que ne l’exigent les lois de nombreuses destinations que nous programmons.

Vis-à-vis de nos collaborateurs, de notre propre organisation, c’est un engagement de cohérence : il s’agit de nous appliquer à nous-mêmes les exigences que l’on impose aux autres. Enfin, un engagement sociétal parce que je pense que l’entreprise a un rôle à jouer dans la société, vis-à-vis des grands enjeux de ce monde, auprès des autres grands acteurs que sont les dirigeants politiques d’une part et les citoyens de l’autre. Si l’on veut que les choses évoluent dans le bon sens, il faut que les entreprises s’engagent.

Et, bien entendu, à la base de nos valeurs, c’est un engagement vis-à-vis de la planète, avec l’objectif de réduire au maximum notre impact sur l’environnement.

Comment se concrétisent ces différents engagements, dans la pratique ?

Vincent Fonvieille : Dès sa création en 1985, l’engagement pour un tourisme plus responsable a toujours fait partie des fondements de La Balaguère. Au début des années 2000, nous nous sommes retrouvés avec une petite dizaine d’autres tours-opérateurs portés par les mêmes valeurs, humaines et environnementales. À une époque où n’importe qui se revendiquait responsable, durable, équitable, nous avons voulu montrer ce que signifiait pour nous d’être véritablement engagés dans une démarche collective pour un tourisme plus responsable.

[…]

Pour lire l’interview dans sa totalité et soutenir la presse locale de qualité, commandez le numéro #5 d’Oxytanie !

La Balaguère, un pied dans les Pyrénées
et l’autre dans le reste du monde

Implantée à Arrens-Marsous, petit village des Hautes-Pyrénées, La Balaguère est le tour-opérateur leader de la randonnée dans les Pyrénées. L’autre partie de son activité (un peu plus de la moitié) se déroule partout ailleurs dans le monde, où elle organise des voyages à pied.

Trente-cinq ans après sa création par Vincent Fonvieille, La Balaguère propose plus de 800 destinations, fait voyager plus de 14 000 marcheurs chaque année, compte une cinquantaine de collaborateurs, et tout cela sans jamais avoir quitté son camp de base du Val d’Azun. Une fierté pour son fondateur, à la fois acteur incontournable du massif pyrénéen et représentant du secteur touristique au niveau national à travers Agir pour un tourisme responsable (ATR), dont il a participé à la création et dont il est le président.